Bienvenue sur le site de la CSLF

La Commission scolaire de langue française est une collectivité acadienne et francophone qui offre à ses élèves une éducation de qualité dans un environnement scolaire‐communautaire accueillant et sécuritaire, et qui œuvre à la promotion et à l’épanouissement de sa langue et de sa culture.

Le 21 février 2018

Communiqué de presse
Pour publication immédiate

Paul Cyr prend sa retraite en tant que Directeur de l’instruction à la CSLF

Paul Cyr, Directeur de l’instruction à la Commission scolaire de langue française (CSLF) depuis le 7 janvier 2007, prendra sa retraite le 31 août 2018 après une carrière de 31 ans.

Natif de Rivière-Verte, au Nouveau-Brunswick, Paul Cyr a amorcé sa carrière au sein de la CSLF en 1987 comme enseignant d’éducation physique à l’École Évangéline. Il a par la suite dirigé l’École Évangéline de 2002 à 2007 avant de devenir Directeur de l’instruction.

La coordination des efforts en littératie, le perfectionnement professionnel en collaboration avec l’Association des enseignantes et enseignants de langue française, le travail de l’équipe des directions scolaires et la mise en œuvre du projet de francisation et du secondaire renouvelé, incluant le projet de spécialisations, sont parmi les dossiers importants qu’il a gérés. Modeste de nature, M. Cyr est néanmoins fier du travail accompli. « J’ai eu le privilège de collaborer étroitement avec beaucoup de gens dévoués – les commissaires, les directions générales, les directions d’école, les enseignants et le personnel du ministère de l’Éducation, du Développement préscolaire et de la Culture – et nous avons fait avancer plusieurs dossiers et amélioré plusieurs services importants malgré des ressources souvent limitées. »

La Directrice générale regrette le départ de son collègue. « Paul est un grand travailleur, un professionnel dévoué à la tâche qui n’hésite jamais à assurer le bien-être des élèves et de notre communauté. » Selon Anne Bernard-Bourgeois, il sera difficile de remplacer M. Cyr.

Le président de la CSLF, Emile Gallant, félicite Paul Cyr à l’occasion de sa retraite, mais il demeure convaincu qu’il ne disparaîtra pas. « Paul est bien connu pour sa contribution bénévole dans notre communauté et celle-ci pourra en profiter davantage à l’avenir. »

La CSLF vient de lancer une compétition pour combler la Direction de l’instruction.

Fin

Pour plus de renseignements : 902-854-2975

  • Paul Cyr, Directeur de l’instruction
  • Anne Bernard-Bourgeois, Directrice générale
  • Émile Gallant, Président de la CSLF
  • Daniel Bourgeois, Directeur des communications

Le 15 février 2018

Communiqué de presse
Pour diffusion immédiate

La CSLF contente mais aussi préoccupée des projets de construction

La Commission scolaire de langue française (CSLF) a reçu de bonnes nouvelles lors de sa réunion mensuelle mardi soir dernier au Centre Belle-Alliance de Summerside. L’École La Belle Cloche ouvrira ses portes à Fortune au mois de mars. Cependant, les commissaires ont aussi appris que le gouvernement provincial a cessé de convoquer les réunions du comité de construction pour l’ajout du secondaire à l’École-sur-Mer de Summerside, arguant qu’il y a une trop grande différence entre son offre de 5$M et les équipements scolaires demandés par la CSLF pour offrir des programmes et services de qualité à ses élèves. Les commissaires ont également décidé de poursuivre leurs discussions avec les parents de l’École Évangéline et de l’École Pierre-Chiasson, afin de combler les besoins en infrastructure et équipements pour assurer la prestation de services et de programmes de haute qualité.

Les commissaires ont également appris et apprécié le fait que la communauté acadienne et francophone s’est concertée pour appuyer ses six centres de la petite enfance. Faisant face à l’élimination potentielle de son octroi provincial, l’Association des centres de la petite enfance francophones a convoqué vingt organismes à une réunion extraordinaire le 29 janvier. Tous les organismes ont accepté de demander à la province de maintenir son octroi.

Le président de la CSLF, Émile Gallant, a expliqué l’importance de son appui : « La CSLF a investit beaucoup de temps depuis 2014 à regrouper les six centres de la petite enfance afin d’améliorer leurs services parce que la langue s’apprend surtout entre la naissance et l’âge de six ans et que les centres, situés dans le même édifice que nos écoles, en sont des passerelles privilégiées. La province doit nous appuyer. Nos centres de la petite enfance sont critiques. »

Quelques parents ont assisté à la réunion afin de poser des questions sur l’embauche récente d’un Directeur des communications et des affaires communautaires et culturelles. La CSLF a répondu à toutes les questions et a fourni une chronologie du processus d’embauche. Selon son président, la CSLF est contente de l’issue. « Notre communauté, y compris la CSLF, doit mieux communiquer et collaborer. C’est pourquoi la CSLF a créé ce poste. » La CSLF est donc confiante de l’appui de la communauté dans sa quête d’infrastructures et de services.

La prochaine réunion de la CSLF aura lieu le 13 mars au Carrefour de l’Isle-Saint-Jean.

Fin

Renseignements additionnels : Daniel Bourgeois, Directeur des Communications : 902-854-2975


Le 13 février 2018

Lettre à la rédaction de La Voix acadienne,

La Voix acadienne a récemment publié deux articles et deux éditoriaux sur l’embauche par la Commission scolaire de langue française (CSLF) d’un Directeur des communications et des affaires communautaires et culturelles. Ces publications présentent plusieurs erreurs et fausses allégations. Permettez-moi de les corriger et d’établir les faits.

La CSLF a travaillé pendant plus d’un an à établir ce poste afin d’améliorer nos communications avec nos parents, nos employés et nos partenaires et de contribuer davantage à la vitalité de nos communautés. Les fonds obtenus pour ce poste viennent du Programme des langues officielles en éducation.

Lors de notre réunion publique du 16 octobre 2017, les commissaires adoptaient à l’unanimité une proposition établissant le poste et initiant une compétition pour le combler.

La CSLF a annoncé le poste sur son site Web et sa page Facebook, dans L’Île branchée et dans La Voix acadienne du 22 novembre. De façon exceptionnelle, pour améliorer nos chances d’embaucher la meilleure personne pour un poste si important et exigeant, la CSLF a aussi publié l’annonce dans l’Acadie Nouvelle et à travers le Canada, notamment aux autres commissions scolaires francophones du pays et sur le site Web du réseau AMEQ. La CSLF a reçu huit candidatures.

Dès le dépôt de la candidature de Daniel Bourgeois, notre Directrice générale, Anne Bernard-Bourgeois, son épouse, s’est récusée complètement du processus de sélection. Elle n’a pas participé à ce processus. Il n’y a eu aucun conflit d’intérêt, car ce n’est pas elle qui a embauché son mari.

Un comité de sélection s’est chargé des entrevues avant de remettre sa recommandation aux commissaires. Le comité était composé de la présidence de la CSLF, son porte-parole qui aura souvent recours aux services de communications, la directrice générale d’un organisme provincial qui travaille étroitement avec la CSLF et la gestionnaire des ressources humaines de la CSLF. Cette dernière est certifiée en gestion des ressources humaines et doit respecter un code d’éthique. Le comité a invité les quatre meilleurs candidats à une entrevue rigoureuse. Il a finalement recommandé le candidat qui a terminé au premier rang sur la grille de pointage de chacun des trois membres.

Les commissaires ont analysé et discuté en profondeur la recommandation du comité le 9 janvier 2018. Auparavant, la CSLF a consulté un expert-conseil en gestion des ressources humaines, afin de valider le processus d’embauche et de suggérer comment procéder à l’embauche et la gestion de l’employé afin d’éviter un conflit d’intérêt à l’avenir. Cet expert-conseil a rappelé qu’un employeur ne peut discriminer contre une personne pour raison de son « statut marital » en vertu de la Loi sur les droits de la personne. La Politique sur le processus de dotation du personnel de la CSLF interdit également la discrimination pour cette raison. Puisque M. Bourgeois avait terminé premier et était le meilleur candidat, les commissaires l’ont embauché.

En respectant la loi et la politique, les commissaires ont agi avec éthique et intégrité.

La CSLF suit la directive 9.04 de la Commission de la fonction publique en matière de conflits d’intérêt lorsqu’un employé supervise le travail de son parent ou conjoint. C’est la même directive qu’on suit lorsqu’une direction d’école supervise son conjoint ou parent qui est enseignant. La CSLF continuera de suivre cette directive pour éviter tout conflit d’intérêt à l’avenir.

La CSLF est heureuse d’améliorer nos communications auprès de nos parents, nos employés et nos partenaires, d’assumer notre mandat communautaire et culturel et d’embaucher M. Bourgeois à la Direction des communications et des affaires communautaires et culturelles.

La CSLF est fière du travail exemplaire de notre Directrice générale depuis cinq ans, notamment de ses efforts à établir un solide partenariat avec les organismes de la communauté qui comprennent l’importance du poste et qui apprécient les intentions et l’intégrité de la CSLF.

La CSLF est également fière d’avoir augmenté de façon considérable les services aux élèves et à la communauté, ainsi que les ressources requises à cette fin depuis cinq ans. En fait, la CSLF prévoit augmenter ces ressources davantage pendant les prochaines années.

La CSLF a hâte de collaborer davantage avec nos parents et partenaires à l’amélioration continue de la qualité de l’éducation offerte à nos élèves (éventuels leaders communautaires), à l’augmentation de nos effectifs et à la vitalité de nos communautés.

Je vous remercie de votre attention et de votre considération.

Émile Gallant, président de la CSLF


 


Le 31 janvier 2018
Communiqué de presse
Pour publication immédiate

La Commission scolaire de langue française embauche Daniel Bourgeois en tant que premier Directeur des communications et des affaires communautaires et culturelles

La Commission scolaire de langue française (CSLF) est heureuse d’annoncer l’établissement du poste de Directeur des communications et des affaires communautaires et culturelles, ainsi que l’embauche de Daniel Bourgeois à ce titre. M. Bourgeois est entré en poste le 29 janvier 2018.

La CSLF a établi cette nouvelle direction pour assurer les communications au public, mener les efforts de promotion et de sensibilisation en faveur de l’éducation de langue française, collaborer avec les organismes bénévoles de la communauté acadienne et francophone de l’Île et élaborer et évaluer le prochain plan stratégique de la CSLF. Son président, Émile Gallant, se réjouit de la création du poste. « La CSLF veut être plus présente. » De plus, à sa connaissance, la CSLF est la première commission scolaire au Canada à établir un poste de haute gestion pour assumer le mandat communautaire et culturel qui découle de l’article 23 de la Charte canadienne des droits et libertés. « La CSLF et ses six écoles sont les piliers de la vitalité de la communauté acadienne et francophone de l’Île. En plus de contribuer au développement personnel et intellectuel de nos leaders éventuels, nous contribuons à leur construction identitaire. Sans école, point de salut. »

Le président se réjouit également de l’embauche de Daniel Bourgeois au poste. « M. Bourgeois est bien connu dans notre communauté. Son dynamisme, son dévouement, sa formation et son expérience en communications, en planification stratégique et en développement communautaire à l’Île contribueront énormément et immédiatement au succès de la CSLF et de nos six écoles. »

Daniel Bourgeois a dirigé la Société Saint-Thomas-d’Aquin et La Belle-Alliance et a travaillé au sein du Secrétariat aux affaires acadiennes et francophones du gouvernement provincial pendant plusieurs années. Il a également siégé aux conseils d’administration de Jeunesse Acadienne, de La Voix acadienne et du Carrefour de l’Isle-Saint-Jean. Il a aussi contribué aux arts de la scène. M. Bourgeois détient un doctorat en science politique et une maîtrise en administration publique.

Fin

Pour plus de renseignements : Émile Gallant, président de la CSLF : 902-854-2975


January 31, 2018
Press release
For immediate publication

The Commission scolaire de langue française hires first Director of communications and community and cultural affairs

The Commission scolaire de langue française (PEI’s French-language school board) is pleased to announce the establishment of a Director of communications and community and cultural affairs, as well as the hiring of Daniel Bourgeois to that position effective January 29.

The Board established the new position to ensure its communications to the public, promote French-language education, collaborate with volunteer groups in the Acadian and Francophone community, and draft and assess its upcoming strategic plan. The Board’s Chair, Émile Gallant, is proud of the initiative: ‘The CSLF wants to be more present.’ The CSLF appears to be the first minority-language school board in Canada to establish a senior management position to assume the community and cultural mandate awarded by the Supreme Court of Canada by virtue of Charter rights as specified in the landmark Arsenault-Cameron v. Prince Edward Island case in 2000. ‘The CSLF and its six schools are the pillars of the Acadian and Francophone communities of PEI. We contribute to the personal and intellectual development of tomorrow’s leaders, but we also contribute to their identity construction. Without schools, our communities will disappear.’

The Chair is also pleased with the hiring of Daniel Bourgeois as Director. ‘Mr. Bourgeois is well known in the Acadian and Francophone community. His dynamism, devotion, training and experience in communications, strategic planning and community development on PEI will contribute enormously and immediately to the success of the CSLF and its six schools.’

Daniel Bourgeois is a former Executive Director of the Société Saint-Thomas-d’Aquin and La Belle-Alliance and worked for a number of years at the provincial Acadian and Francophone Affairs Secretariat. He was a member of the Boards of Jeunesse Acadienne, La Voix acadienne and the Carrefour de l’Isle-Saint-Jean. He has also contributed to the local Acadian theatre scene. Mr. Bourgeois holds a PhD in political science and a Master’s in public administration.

Fin

For more information:
Émile Gallant, Chair, Commission scolaire de langue française: 902-854-2975


 

 

 

 


Inscription à la maternelle